CONVENTION

AATF

2018 Keynote Speaker

Raphaël Confiant et la Martinique: «presque toutes les cultures du monde»

En 1989, dans leur essai et manifeste littéraire éloge de la créolité, Jean Bernabé, Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant écrivaient: «Ni Européens, ni Africains, ni Asiatiques, nous nous proclamons Créoles». Ces trois écrivains martiniquais définissaient dès lors la Créolité comme étant «l’agrégat interactionnel ou transactionnel, des éléments culturels caraïbes, européens, africains, asiatiques, et levantins, que le joug de l’Histoire a réunis sur le même sol. Pendant trois siècles, les îles et les pans de continent que ce phénomène a affectés, ont été de véritables forgeries d’une humanité nouvelle».

Depuis, au fil des trente ans qui nous séparent de cette publication phare, mais également auparavant avec la publication du premier roman en créole Bitako-a (1985), de bien des ouvrages en créole et plus tard d’un premier roman en français Le Nègre et l’Amiral (1988), Raphaël Confiant n’a cessé de contribuer au développement et à l’ancrage d’un champ littéraire antillais francophone, inscrit dans la totalité du réel martiniquais, en conquérant ce que Liesbeth De Bleeker a appelé «un espace de parole» (voir l’Entretien publié par The French Review cité dans les sources recommandées). Son imaginaire s’est structuré à partir du monde révolu de l’espace de la plantation et de la société de plantation, du temps disparu de la société d’habitation, non de la société actuelle (au contraire de Chamoiseau). Il s’ancre dans ce que l’auteur du roman Rue des Syriens (2012) nomme «notre diversalité originelle», ce tissage martiniquais des cultures, «parce que, dans un si petit territoire, l’on évoque l’hindouisme, l’Afrique, le monde amérindien, le monde européen». Raphaël Confiant prône la force de la créolisation, enrichie de l’apport des cultures. Sa conscience militante engagée s’est développée au vu et au vécu de l’anéantissement et du changement de l’environnement martiniquais, qu’il s’agisse de sa désindustrialisation, de sa bétonisation pour le sud de l’île, de sa pollution (notamment avec le chlordécone, un pesticide très dangereux qui fut longtemps utilisé dans les bananeraies antillaises) ou de la francisation de sa culture où l’usage de la langue créole disparaît malgré bien des efforts.

Grand écrivain, initiateur du mouvement littéraire antillais de la Créolité, fin pédagogue, Raphaël Confiant aime partager sa vision du monde, axée sur «la diversalité» respectueuse des cultures, «l’universalité qui reconnaît le particulier» pour reprendre ses paroles dans son entretien avec Isabelle Constant (The French Review, 2007). Il nous fera l’immense honneur de présenter la conférence d’honneur qui ouvrira notre Congrès AATF 2018 en Martinique, s’accordant ainsi parfaitement à notre thème «Créolité et Environnement». Son dernier ouvrage est une autobiographie imaginée, sur Frantz Fanon et son parcours de militantisme révolutionnaire consacré à la révolution algérienne: L’Insurrection de l’âme. Frantz Fanon, vie et mort du guerrrier-silex (2017). Je vous encourage à le lire.
Prenez le temps d’explorer les grandes richesses de l’œuvre de Raphaël Confiant. Je recommande aussi les entretiens que cet intellectuel d’une grande gentillesse, ouvert aux autres et au dialogue, a bien voulu accorder à nos collègues de l’AATF. Ces entretiens présentent des thèmes qui ouvriront des discussions importantes en classe.

Catherine Daniélou
Présidente de l’AATF
[danielou@uab.edu]

Raphaël Confiant – Conférencier d’honneur Congrès de 2018 – Quelques recommandations de lectures

  • Liesbeth De Bleeker, «Entretien avec Raphaël Confiant», The French Review 82.1 (October 2008) 130-40.

  • Isabelle Constant, «Entretien avec Raphaël Confiant», The French Review 81.1 (October 2007) 136-48.

  • Renée Gosson, «Cultural and Environmental Assimilation in Martinique. An Interview with Raphaël Confiant», in Elizabeth M. DeLoughrey, et al., Caribbean Literature and the Environment. Between Nature and Culture. Charlottesville, U of Virginia P, 2005. 143-53.

Oeuvres de Raphaël Confiant

  • Raphaël Confiant, éloge de la créolité (avec Jean Bernabé et Patrick Chamoiseau). Paris: Gallimard, 1989.

  • --. Régisseur de rhum. Paris: écriture, 1998. ROMAN

  • ---. Nuée ardente. Paris: Mercure de France, 2002. ROMAN

  • ---. Rue des Syriens. Paris: Mercure de France, 2012. ROMAN

  • ---. Chronique d’un empoisonnement annoncé: le scandale du Chlordécone aux Antilles françaises (1972-1993). Paris: L’Harmattan, 2007. ESSAI

  • ---. Le Bataillon créole (Guerre de 1914-1918). Paris: Mercure de France, 2016. ROMAN

  • --- L’Insurrection de l’âme. Frantz Fanon, vie et mort du guerrrier-silex. Lamentin, Martinique: Caraïbéditions, 2017. ESSAI

Created: April 30, 2018
Last update:  April 30, 2018