SEMAINE DU FRANçAIS

AATF

UTILISER DES RESSOURCES LOCALES ET INTÉRESSER LES MÉDIA À LA PROMOTION DU FRANÇAIS

Cliquez ici pour la version anglaise.

En tant que professeurs de français notre tâche est de promouvoir la Semaine du Français auprès du public par autant de moyens innovateurs que possible. Plus on utilise les média et les ressources locales, plus la campagne sera efficace. Il faut répéter le message souvent, que «la Semaine du Français est une fête pour tout le monde».

Il est important d'identifier des magasins et entreprises français locaux. Beaucoup de grandes villes ont une Chambre de Commerce Franco-américaine. Il faut convaincre ces gens de soutenir la Semaine du Français. Faire des recherches sur des compagnies avec des filiales dans des pays francophones. L'Alliance française et le Service Culturel des Consulats français pourraient fournir une aide précieuse dans l'identification locale de professionnels français.

Demander des subventions aux entreprises et leur demander de sponsoriser un foire dans votre école à l'occasion de la Semaine du Français. La création d'un tel foire invite la collaboration avec d'autres professeurs de français et offre l'occasion de réunir les élèves et les ressources. Demander aux représentants des entreprises de venir partager leurs expériences en travaillant avec des compagnies françaises ou dans le monde francophone.

Un format possible pourrait inclure:

  • des remarques par un élu local ou un administrateur;
  • une conférence plénière par un représentant d'une entreprise française;
  • des groupes de discussions où les élèves peuvent rencontrer des hommes ou femmes d'affaires ou d'anciens élèves qui utilisent le français dans leur travail;
  • une séance de clôture où l'on distribue des prix. Demander à des magasin locaux de contribuer des prix.

Contacter la mairie. Le maire le l'élu local le plus visible et devrait soutenir un effort comme la Semaine du Français. Demander à ce que l'on fasse une proclamation officielle à la mairie le premier jour de la Semaine de Français et l'annoncer le début des festivités. Faire imprimer la proclamation dans le journal aussi bien que dans le journal de l'école. Les représentants des média devraient assister à cet événement, si possible, et le personnel de la mairie pourrait vous aider à contacter les reporters qui couvrent les activités municipales. Afficher la proclamation à l'entrée de l'école.

Le surintendant des écoles et les présidents des universités locales pourraient également soutenir la Semaine du Français. Contacter le Public Information Coordinator de ces institutions et lui demander de mettre en évidence les activités de la Semaine du français dans leurs publications et réunions. Organiser des présentations bilingues par des élèves à ces réunions où ils parlent de la Semaine du Français. Demander aux parents d'y assister pour la soutenir également.

Les directeurs d'école à tous les niveaux devraient annoncer le thème dans leurs établissements. Exposer le travail des élèves dans les vitrines, dans les restaurants fast-food et dans d'autres magasins. Contacter des professeurs dans d'autres disciplines tôt dans l'année et leur demander de parler de la France et de servir d'inspiration aux créations des élèves. Chaque image affichée représente une annonce bon marché pour la Semaine du Français. Attribuer des prix pour les meilleurs exemples dans différentes catégories telles que l'utilisation des couleurs, l'illustration du thème ou l'originalité.

Le Conseil des élèves cherche souvent des thèmes pour le premier trimestre. Il pourrait incorporer la Semaine du Français dans leurs activités. Les élèves de français pourraient organiser une vente de pâtisseries sur un thème français pour le conseil si celui-ci accepte de faire de la promotion pour le français.

Des marchands locaux se réunissent chaque mois par la Chambre de Commerce ou par d'autres associations. Demander la permission de parler ou de faire parler des élèves à ces réunions. Ils accepteraient peut-être d'inclure la Semaine du Français dans leurs promotions pour les fêtes et de soutenir une foire pour la Semaine du Français. Des galeries d'art ou des encadreurs pourraient exposer le travail des élèves ou des œuvres professionnelles avec des thèmes français. Des restaurants pourraient mettre en évidence des spécialités françaises tandis que les pâtisseries et boulangeries pourraient faire la promotion des baguettes, des croissants et des desserts français. D'autres marchands soutiendraient peut-être un concours où les consommateurs qui achètent un minimum de 50$ de marchandises pourraient gagner un voyage gratuit à Paris, au Québec ou même un séjour dans une auberge locale. Une agence de voyage offrirait peut-être un séjour forfait, puisque ce genre de promotion leur donne davantage de visibilité. Même des prix plus modestes comme des leçons de français offertes par les professeurs pourraient être offerts.

La Chambre de Commerce devrait pouvoir vous aider à contacter des associations de troisième âge et des associations à but non-lucratif que vous pourriez inclure dans vos appels de soutien.

Des soirées au centre commercial sont très efficaces pour toucher un grand nombre de personnes. Si le centre commercial n'offrira pas gratuitement l'espace, il se peut que l'on puisse louer un kiosque pendant un week-end pour «vendre» le français. Diviser le coût entre plusieurs écoles ou clubs de français afin de partager les dépenses. Créer une présentation multimédia qui «vend» l'idée que la France et le monde francophone sont très importants dans l'économie et dans la civilisation mondiales. Installer un étalage du travail des élèves avec de la musique, des diapos, des vidéos ou des affiches avec différents thèmes relatifs au français. Les élèves pourraient y travailler deux heures à la fois et pourraient distribuer des bonbons aux passants. C'est une occasion par excellence de partager leur amour pour le français et leur projets pour s'en servir dans l'avenir!

Préparer un dépliant ou commander des exemplaires de Speaking French: An Investment in the Future à distribuer au public qui incluent des statistiques importantes sur le monde francophone, qui signalent les entreprises français de la région aussi bien que des compagnies locales avec des filiales dans des pays francophones ainsi que les endroits où l'on peut apprendre le français localement.

RESSOURCES MÉDIATIQUES

Journaux: Organiser un rendez-vous avec le rédacteur de journaux locaux bien avant le mois de novembre. Leur demande de couvrir la Semaine du Français. Faire venur une délégation d'élèves munie de renseignements qu'il pourrait utiliser dans des annonces et des articles sur le monde francophone. Leur demande de couvrir des événements lors de la Semaine du Français qui auraient lieu dans votre école. C'est une bonne occasion de parler d'anciens élèves qui travaillent ou qui vivent dans un pays francophone ou qui utiliser le français dans leur travail.

Être précis en constatant le besoin de faire connaître l'influence du français auprès du grand public et l'intérêt qu'une telle campagne promotionnelle aurait pour les lecteurs. Insister mais être prêt au compromis. Amener des lettres de parents louant le programme de français dans lequel participent leurs enfants et toute autre documentation qui pourrait démontrer l'importance du français dans le cursus scolaire.

Télévision: Contacter le bureau local et demander à parler au producteur ou au reporter qui s'occupe des affaires éducatives et des enfants. Une autre ressource utile est la télévision publique. On pourrait passer des leçons «French for Travelers» en novembre avec les élèves comme professeurs. Afin de garder leur statut avec le FCC, les stations de télé et de radio doivent offrir un certain nombre d'heures par semaine de programmation civique. Contacter les stations afin d'en savoir plus.

Radio: Contacter les stations de radio dans votre ville et leur demander d'annoncer quotidiennement les événements de la Semaine du Français ou d'interviewer les élèves sur les expériences à l'étranger, par exemple.
Surtout, établir des liaisons avec ceux qui peuvent vous aider. Demander la professions des parents des élèves et leur demander de vous soutenir.

Jacqueline Donnelly (MI)

RESSOURCES LOCALES POUR LA PROMOTION DU FRANÇAIS

Utiliser les maintes ressources dans votre ville dans vos efforts pour promouvoir le français pendant la Semaine du Français et pendant toute l'année. Quand vous cherchez du soutien local pour vos activités, considérez les groupes suivants:

  • Chambre de Commerce, en particulier s'il existe une Chambre de Commerce Franco-américaine;
  • Clubs locaux et associations civiques comme le Rotary,les Kiwanis, le Junior League;
  • Associations d'anciens combattants comme l'American Legion et les VFW;
  • Sociétés de préservation historique locales ou de l'état;
  • Entreprises avec une connexion française comme les boulangeries, les pâtisseries françaises, les restaurants;
  • Entreprises qui vendent des produits français ou francophones ou qui s'intéressent au français comme les agences de voyage, les supermarchés, les magasins d'import/export, les librairies, les éditeurs, les grands magasins, les boutiques d'art ou les galeries;
  • D'autres entreprises locales sans lien évident avec le français comme des clubs de santé, des fleuristes, de petites boutiques, des fast-food qui accepteraient d'aider avec les projets des élèves;
  • Des compagnies françaises ou celles avec des filiales en France;
  • Des institutions éducatives telles que d'autres écoles, des universités, des écoles de commerce, des centre de formation en informatique;
  • Alliance française;
  • Médias de la région comme les journaux, les revues locales et d'autres publications, des guides touristiques, le câble local et les stations de radio et de télévision;
  • Associations des arts et des lettres locales ou de l'état;
  • Cinémas;
  • Orchestres, théâtres, troupes de danse;
  • Fournisseurs comme des imprimeries, des hôtels, des fournisseurs de produits alimentaires;
  • Associations d'étudiants étrangers;
  • Associations de villes jumelles;
  • nstitutions française et francophones comme le Service culturel, la délégation du Québec, d'autres représentants de la Francophonie.

Des choses que vous pouvez trouver localement:

  • snacks ou boissons gratuits ou à tarif réduit pour des événements spéciaux;
  • remises sur l'impression des programmes, dépliants, annonces ou billets;
  • autocollants, signets, badges et autres articles promotionnels;
  • remises sur des annonces dans des publications locales;
  • annonces gratuites sur des chaînes de télévision ou de radio locales;
  • production de graphiques ou de mises en pages gratuite ou à tarif réduit;
  • conseils sur le marketing du français;
  • dissémination de l'information gratuite ou à tarif réduite;
  • documentation gratuite en français sur des produits ou sur l'entreprise;
  • conférenciers à titre gratuit ou à tarif réduit;
  • salles de réunion or de conférence gratuites ou à tarif réduit;
  • renseignements sur les carrières possibles pour des personnes ayant des compétences en français;
  • subventions.

Des choses que vous pouvez offrir en échange de leur soutien:

  • décorer le lobby d'un hôtel, un centre commercial, le bureau de la commission scolaire, la bibliothèque municipale, un supermarché;
  • offrir des présentations faites par des élèves y compris des chansons, saynètes ou présentations pour des réunions des associations civiques, de la commission scolaire ou d'autres groupes;
  • inviter les médias à visiter l'école en français, à juger un concours de cuisine, à des leçons de français enseignées par des élèves à l'école ou ailleurs comme dans un grand magasin, Francofête ou mini Jeux Olympiques;
  • offrir des services tels que des traductions courtes, des conseils sur les échanges interculturels ou des renseignements sur le monde francophone
  • être visible avec les élèves, si possible, à des événements et fêtes locaux.

Gladys Lipton (MD)
Jayne Abrate (IL)

Reproduit du numéro spécial du National Bulletin, Vol. 24 No. 5 (mai 1999)

 

Création: 25 avril 1999
Traduit: 28 décembre 2000
Dernière mise à jour: 31 juillet 2015