SPORTS, JEUX ET TRADITIONS

Cliquez ici pour la version anglaise.

Le besoin de jouer fait partie de la nature humaine. En plus, les jeux offrent un excellent moyen d'apprendre et de se détendre. On a choisi les sports, les jeux et les traditions pour le troisième jour de la Semaine du Français parce qu'ils s'associent à plusieurs aspects de la culture auxquels les jeunes Américains s'intéressent. Les sports sont internationaux. Les fans du football savent que les Bleus ont gagné la Coupe du Monde en 1998. Presque tout le monde sait, au moins vaguement, que la France nous donne chaque année le Tour de France, la compétition cycliste la plus célèbre du monde. S'ils ont écouté les annonces des Jeux Olympiques, ils ont remarqué peut-être qu'on annonce en français aussi bien que dans la langue du pays hôte. Parler des sports, des jeux et des traditions estimés par les Français permettrait aux élèves de voir les ressemblances entre les deux pays. La Semaine du Français offre aux professeurs l'occasion de jouer sur l'inclination naturelle des gens pour le jeu et pour la fête. Sortir les activités de la salle de classe permettrait aux élèves et aux professeurs de français de montrer que l'on peut s'amuser en français. Vous trouverez ci-dessous des moyens par lesquels mettre en valeur les sports, les jeux et les traditions en impliquant le grand public.

SPORTS

  • organiser une compétition sportive telle qu'un tir au but ou un match de foot avec les scores annoncés en français et distribuer ou vendre des tee-shirts dessinés par les élèves;
  • parler avec un club de foot local de la Coupe du Monde; ensuite demander aux joueurs de commenter ce qu'ils ont vu;
  • simuler des événements des Jeux Olympiques avec des annonces en français;
  • organiser une course cycliste en offrant au gagnant un maillot jaune;
  • enseigner aux participants à jouer aux boules ou à la pétanque et organiser un tournoi;
  • trouver un élève qui puisse expliquer les règles du rugby et organiser une démonstration dans un centre commercial;
  • faire un spectacle de chansons sur le thème des sports, des jeux et des traditions;
  • organiser un concours de connaissances entre plusieurs écoles sur le thème des sports que les Français pratiquent, y compris le tennis, le ski, la voile, la course automobile, le basket, le volley-ball;
  • créer une chasse au trésor sur le Web afin de faire connaître différentes équipes sportives du monde francophone;
  • inventer des slogans en français et demander aux élèves de les crier à un match de basket ou à d'autres événements sportifs;
  • demander aux élèves de mettre en scène Une Abominable Feuille d'érable (voir le numéro du National Bulletin d'avril 1998) de Roch Carrier et visionner la vidéo qui en a été tirée, Le Chandail;
  • présenter un film avec les sports ou les jeux comme thème ou dans un scène en particulier, par exemple, un match de boules dans La Gloire de mon père;
  • demander aux élèves de dessiner des affiches ou des timbres illustrant des traditions francophones et les exposer;
  • inviter des athlètes francophones à parler devant l'école;
  • demander aux élèves de créer un dépliant, une brochure, un journal ou une revue remplis de jeux ou de puzzles, de comptes-rendus de matches sportifs, de bandes dessinées sur le thème des sports, etc.
  • créer un mots-croisés à partir du vocabulaire associé à différents sports ou aux Jeux Olympiques et le distribuer. Attribuer des prix pour le plus complet ou le plus correct;
  • demander aux élèves de comparer différents sports, personnalités et articles dans des périodiques sportives en anglais et en français de la même époque, par exemple, Sports Illustrated et l'Équipe.

JEUX

  • organiser une soirée casino avec des prix offerts par des entreprises ou boutiques françaises ou jouer au loto avec les parents en annonçant les numéros en français;
  • organiser une soirée de jeux de société: Scrabble, Trivial Pursuit, Monopoly, Pictionary, le Baseball, Voyage en France ou Mille Bornes;
  • jouer à un Jeu de la Francophonie avec des équipes composées d'élèves de français et de leurs parents;
  • demander à des lycéens de mettre en scène un spectacle Guignol pour des enfants du primaire;
  • inviter une autre école à jouer au Jéopardy ou à la Roue de la fortune avec des questions basées sur les sports, les jeux ou les traditions;
  • créer un site Web sur les sports comprenant, par exemple, des liens sur le hockey au Canada;
  • faire une démonstration de comment construire des cerf-volants;
  • enseigner aux enfants du primaire comment jouer à Simon dit en français;
  • jouer à Attraper le drapeau avec des drapeaux des pays francophones ou entre équipes de classes de français et de classes d'allemand ou d'espagnol.

TRADITIONS

  • inviter des Francophones à parler des traditions dans leurs pays telles le Poisson d'avril ou la Sainte Catherine ou des superstitions, Mardi Gras à la Nouvelle Orléans;
  • faire une démonstration de comment faire des masques de Mardi Gras;
  • fêter les Catherinettes, de jeunes célibataires qui sont arrivées à l'âge de 25 ans sans être mariées (Ste. Catherine est la sainte patronne des modistes et des femmes célibataires et sa fête est le 25 novembre). Des élèves des deux sexes pourraient construire des chapeaux et les décorer en représentant une femme célèbre du monde francophone, par exemple. Demander aux élèves de faire des présentations orales en français en expliquant le dessin du chapeau et sa connexion avec le personnage choisi;
  • créer des tableaux vivants dans des lieux publics où les élèves recréeraient des activités ou traditions associées à différentes fêtes. Des fêtes que l'on pourrait illustrer d'une telle façon incluent Halloween au Canada (et maintenant en France aussi), la Toussaint le 1 novembre, la Saint-Nicolas le 6 décembre, Noël, la Veille du Nouvel An et le Nouvel An, l'épiphanie le 6 janvier, le Mardi Gras, le Carnaval à Québec, le Poisson d'avril, la Fête du Travail le 1 mai ou la Fête Nationale française le 14 juillet;

Vous trouverez ci-dessous des descriptions de d'activités sportives que l'on pourrait organiser pendant la Semaine du Français.

Tour de France

Décorer deux petits vélos ou deux grands tricycles de taille égale. Chaque élève choisirait un partenaire et un «sponsor» français ou francophone. Chaque équipe dessinerait un tee-shirt et d'autres vêtements (shorts, casquettes, lunettes de soleil, etc.) Les élèves devraient inventer des slogans en français. Avant le jour de la course, vérifier que vous avez une fiche de permission signée par les parents pour chaque participant.

On pourrait tenir la course sur la piste de l'école, sur un parking ou sur un autre terrain assez grand. Contacter la presse locale et le journal de l'école pour qu'ils assistent à la course, et prendre des photos à soumettre à ces publications. Offrir des prix aux lauréats, tels des tee-shirts, un maillot jaune pour l'équipe gagnante ou des rubans ou médailles. Préparer un presse-papier et stylo et choisir un reporter qui notera les gagnants de chaque manche. Utiliser un sifflet et un mégaphone, si possible, pour lancer les coureurs.

Le jour de la course, deux équipes courent dans chaque manche; un équipier fait la moitié de la course et passe le vélo à son co-équipier à la mi-course. L'équipe perdant est éliminée. Les équipes qui ne courent pas devraient encourager les autres, en français, bien sûr! Quand il ne reste que des équipes gagnant, les gagnants courent jusqu'à ce qu'il ne reste qu'une dernière équipe. Organiser une remise des prix et prendre beaucoup de photos.

Barrington Middle Schools (IL)

La Coupe du Monde

Les événements sportifs mondiaux comme les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde offrent l'occasion de faire parler de ce qui se passe dans la classe de français. Utiliser ces événements afin d'inclure tous les départements de l'école, les équipes sportives, les autres professeurs, les administrateurs et même les autres membres du personnel de l'école dans les activités des élèves de français. De plus, la présence et le soutien des parents, des résidents de la ville ou du quartier, des entreprises locales, des représentants de gouvernements étrangers et des étudiants et employés d'universités voisines pourraient augmenter la portée de l'événement.

En préparation pour la Coupe du Monde, huit professeurs de langues étrangères ont établi les comités nécessaires et ont discuté comment faire participer toute l'école ainsi que la ville. Chaque professeur a pris la responsabilité d'un comité: recherche et distribution de l'information, organisation de la course, décorations, concours, prix, liaison avec la ville, préparation du terrain, publicité et évaluation. Et l'on a commencé à s'amuser!

Le laboratoire informatique a été réservé pour deux jours de recherches sur l'Internet. Les élèves de français ont fait des recherches sur les pays francophones qui devaient participer à la Coupe du Monde. Ils ont fait des recherches aussi sur l'histoire de la Coupe du Monde pour mieux connaître son importance culturelle. Finalement ils ont fait des recherches sur chacune des villes françaises où auraient lieux les matches préliminaires. Chaque équipe a préparé un rapport pour le reste de la classe en se servant de supports visuels, de dessins, de transparences, de polycopiés, de slogans, de chansons, etc.

Le professeur a ensuite distribué des des documents sur l'importance historique de la Coupe du Monde, le rôle de la France dans son histoire, des images et des anecdotes sur des personnalités, passé et présent, du monde du football, telles Michel Platini, Just Fontaine, Christian Karembeu, Aimé Jacquet, Zinedine Zidane, Les Verts et Les Bleus, l'Olympique de Marseille. Un atelier conduit par le chapitre AATF de Chicago, des journaux français, des contacts avec des joueurs de foot du lycée et de l'équipe professionnelle de la ville nous ont aidé à mieux préparer nos activités. On a invité l'Attaché culturel adjoint au Consulat de France à Chicago, à jouer le rôle d'annonceur et de mener notre défilé des nations.

Le premier jour de notre Semaine de la Coupe du monde, presque tous les élèves de l'école portaient des tee-shirts qu'ils avaient créés pour la Coupe du Monde. Un élève avait dessiné une mascotte que nous avons utilisée comme point de départ pour un concours d'affiches, des décorations dans les couloirs et pour le dessin du tee-shirt officiel. Chaque équipe avait colorié sa mascotte dans les couleurs du drapeau du pays francophone qu'elle représentait. Chaque équipe avait également préparé une bannière et un drapeau à porter dans notre défilé des nations. Des bannières et des affiches représentant 32 pays décoraient toute l'école. On entendait des slogans et des chants dans plusieurs langues: «Un, deux, trois, va! va! va! Un, deux, trois, rah! rah! rah!» On avait contacté les journaux et les stations de télévision; on avait envoyé des invitations à tous les parents, aux administrateurs du district et aux entreprises françaises locales. La fanfare de l'école a mené le défilé en jouant «La Marseillaise». On avait invité d'autres écoles à participer ou à assister à l'événement.

Quand la Semaine de la Coupe du Monde est arrivée, l'enthousiasme était au plus fort. On a organisé un concours de connaissances où tout le monde pouvait participer. Les annonces ont été faites dans une langue différente chaque jour. Les élèves portaient avec fierté leurs tee-shirts, les couleurs de leur pays, des casquettes, des Footix, des affiches, bannières et drapeaux. Nous avons marché dans toute l'école et ensuite tout le monde s'est réuni devant l'Attaché culturel adjoint français qui a ouvert officiellement notre compétition. Après trois jours, l'équipe de France avait gagné le plus de matches. Nous n'avons guère d'idée à Barrington Middle School que notre compétition de 1998 présageait la réalité!

Jo Ellen Sandburg (IL)

Courses de Pagne*

Les élèves connaîtront mieux un aspect traditionnel de la culture africaine francophone (Certaines femmes portent des jupes longues pour couvrir leurs jambes à tout moment; les gens portent des objets lourds sur la tête.)

Chaque élève qui participe à la course aura besoin d'environ trois mètres de tissu et de certains objets à porter sur la tête (paniers avec des fruits réels ou artificiels ou livres).

Il est nécessaire de préciser dans les règles qu'il faut porter le tissu comme vêtement et non simplement le porter à la main. Les élèves en font une jupe assez serrée en nouant les deux bouts autour de la taille. Ils mettent les paniers ou les livres sur la tête et font une course prédéterminée. On peut aussi la faire en relais. L'élève qui passe la ligne d'arrivée le premier avec le panier ou les livres encore sur la tête, ou l'équipe qui se termine en premier gagne. Offrir des prix aux lauréats. Les élèves aiment beaucoup manger les fruits des paniers.

Barrington Middle Schools (IL)

*Pagne fait référence aux longues jupes portées par les femmes africaines. Des femmes célibataires portent parfois 2 ou 3 jupes pour mieux couvrir leurs jambes.

Courses de garçons de café

Chaque participant aura besoin d'un plateau, d'une bouteille d'un litre et demi ou de deux litres en plastique et de deux tasses ou verres. Une source d'eau s'avère utile aussi. Trouver des prix pour les lauréats et se munir d'un sifflet, d'un mégaphone et demander à quelqu'un de noter les résultats. établir la piste.

Les élèves choisissent un partenaire et portent des tabliers, des bérets ou des chapeaux de chefs le jour de la course. Chaque garçon reçoit un plateau avec deux tasses ou verres vides et une bouteille pleine de «vin». Il porte le plateau d'une seule main et le passe à son co-équipier à la mi-course. Les gagnants sont ceux qui traversent la ligne d'arrivée avec les objets sur le plateau toujours en place (mettre un caillou dans les verres en plastique pour qu'ils ne soient pas emportés par le vent). Faire autant de manches que nécessaire pour déterminer l'équipe gagnant. à la fin, prendre des photos et en envoyer au journal de l'école ou aux autres publications locales.

Jeux franco-africains

Apprendre aux élèves à jouer au Mancala et organiser un tournoi de Mancala. Plusieurs catalogues offrent des jeux de Mancala pour moins de 20$. Avec un tableau et des instructions, les élèves pourraient apprendre à en faire d'autres pour un tournoi en se servant de cartons à oeuf et du popcorn ou d'autres petits objets. Demandez à des élèves plus âgés qui savant jouer déjà à apprendre les règles aux plus jeunes.

Achi est un cousin africain de tic-tac-toe. Yote est un jeu de dames avec une différence. Il y a aussi un jeu de ficelle, etc. Ces jeux représentent des jeux que les élèves plus âgés pourraient partager avec des plus jeunes. On pourrait même organiser une matinée de jeux à la bibliothèque municipale.

Davara Potel (OH)

PÉTANQUE

Les égyptiens, les Grecs et les Romains ont tous joué aux boules, et les Gaulois ont adopté le jeu. Les invasions barbares du troisième siècle ont interrompu son évolution, mais le jeu a été réintroduit avec les Croisades. La Renaissance représente l'apogée des jeux de boules de tout genre, et les médecins les recommandaient pour leurs effets physiques bienfaisants. On n'organisait vraiment le jeu de boules qu'à la fin du 18ème siècle. La Fédération Lyonnaise et Régionale a été fondée en 1906, suivie en 1933 de la Fédération Nationale des Boules qui est devenue la Fédération Française en 1942. En conjonction avec ce développement, les Méditerranéens pratiquaient le Jeu provençal qui ressemblait aux boules mais dont les règles ont été simplifiées. C'est ce jeu provençal qui a donné naissance à la pétanque et qui a été codifiée en 1927 entraînant la fondation de la Fédération Française de Pétanque et de Jeu Provençal (FFPJP) qui a maintenant 500.000 membres dans plus de 7.600 clubs en France. C'est la quatrième fédération sportive en France. Le terme pétanque vient du Provençal pés tanqués qui veut dire pieds joints.

Ce jeu est particulièrement populaire en Provence où les gens y jouent sur la place principale ou devant les cafés pendant leur temps libre. Depuis 1959 des championnats internationaux de pétanque ont vu la participation de pays provenant de tous les continents, y compris la province du Québec et le Canada. La France a gagné 20 fois avec 45 médailles. Jouer à la pétanque présente beaucoup d'avantages du point de vue éducatif. Cela développe la coordination musculaire, la perception et le sens social. Cela augmente l'attention, la mémoire et la concentration.

La boule elle-même était de bois cloué de fer jusqu'en 1927 quand la première boule en acier a été créée à Saint-Bonnet-le-Château (près de Montbrison) qui abrite maintenant le Musée International Pétanque et Boules. Les boules de compétition doivent mesurer entre 70 et 80 mm de diamètre et peser entre 650 et 800 grammes. En plus des boules en acier, les joueurs ont besoin d'une plus petite boule (2.5 à 3.5 cm de diamètre) qui s'appelle un cochonnet. Aux états-Unis, il existe 20 clubs locaux à Boston, en Californie, dans l'Illinois, en Indiana, en Floride, au Michigan, dans le Missouri, à New York, dans l'Oregon, et à Washington, DC. Les fans de la pétanque peuvent consulter le site Web bilingue de Pétanque USA à www.usapetanque.org qui offre beaucoup de renseignements—une histoire du jeu, les règles, les noms et coordonnées de clubs locaux affiliés à la Federation of Pétanque USA, des tournois aux USA, des fournisseurs d'équipement pour la pétanque aux USA, et même un test interactif sur le jeu. Certains grands magasins en France vendent des jeux de pétanque à un prix raisonnable.

Voilà un résumé des règles du jeu:

  • Équipement nécessaire: une mesure métallique, un cochonnet, et des boules en acier (2-4 par joueur).
  • On joue sur une piste en terre plate.
  • Les joueurs se divisent en deux équipes d'un joueur (4 boules chacun), de deux joueurs (deux boules chacun), de trois joueurs (deux boules chacun) ou de quatre joueurs (deux boules chacun).
  • L'équipe qui commence peut être choisi en faisant la pile ou face, par exemple.
  • Un des joueurs de la première équipe choisit le point de départ et dessine sur le sol (avec un morceau de bois) un cercle de 30-50 cm de diamètre. Lorsqu'on lance les boules, les joueurs doivent rester dans le cercle.
  • Le cochonnet, qui sert de cible, est alors lancé à une distance de 6 à 10 mètres.
  • Les joueurs lancent les boules à tour de rôle en les approchant aussi près que possible du cochonnet.
  • Après le lancement de toutes les boules, la distance de chaque boule au cochonnet est mesurée et l'équipe qui a la boule la plus près du cochonnet reçoit un point pour chacune de leurs boules qui est plus près du cochonnet que celles de l'équipe opposante.
  • À la fin de la première manche, les joueurs ramassent leurs boules, les nettoient pour enlever la poussière et commencent une autre manche.
  • La première équipe qui a 13 points gagne.

On lance les boules avec beaucoup de concentration. Le joueur s'accroupit lentement, en tenant la boule à son côté avec la paume et les doigts vers le devant. Le joueur peut pointer pour faire retomber la boule aussi près du cochonnet que possible ou tirer pour repousser la boule d'un opposant.

Activités à organiser avec des élèves de tout niveau:

Avant la rentrée, le professeur pourrait demander à l'école d'acheter quelques jeux de pétanque; on pourrait aussi ramasser des fonds par des activités du Club de Français dès la rentrée.

  • Dès la rentrée, les professeurs de français pourraient organiser des équipes de pétanque à l'intérieur du Club de Français ou en tant que club séparé qui se réunirait après l'école de façon régulière.
  • Professeurs et élèves pourraient donner un nom français à leur club, préparer des slogans et imaginer un logo distinctif à afficher sur les tee-shirts des joueurs.
  • On pourrait organiser des tournois à différents niveaux, parmi les membres du Club de Français, entre les différentes classes, dans un district ou entre différentes écoles.
  • On devrait planifier ces tournois pendant la Semaine du Français, si possible.
  • On devrait annoncer les tournois par des affiches, des annonces envoyées aux parents et aux administrateurs, au journal de l'école et même au journal local.
  • On devrait envoyer des invitations aux parents et aux adminsitrateurs et élus locaux afin de faire participer la ville en dehors de l'école dans cet événement.
  • Pour des élèves à tous les niveaux, les professeurs pourraient préparer des polycopiés en français avec des questions à compléter en français. Ils pourraient aussi préparer des activités à faire avec des sites Web sites, tels des questions à choix multiples et des questions générales sur l'histoire, les règles du jeu et les lieux géographiques des championnats internationaux.

Marie-Christine Koop
University of North Texas

Reproduit du numéro spécial du National Bulletin, Vol. 24 No. 5 (mai 1999)

 

Création: 25 avril 1999
Traduit: 20 décembre 2000
Dernière mise à jour: 31 juillet 2015