SEMAINE DU FRANÇAIS

AATF

L'Art et l'artisanat

Cliquez ici pour la version anglaise.

On a choisi «les Arts et l'artisanat» comme thèmes pour la Semaine du Français à cause du principe que les élèves apprennent mieux en faisant quelque chose avec les mains et que la langue française et les cultures qui le parlent peuvent s'exprimer avec les mains aussi bien que par le spectacle.

Les arts en ce qui concerne le français et les cultures qui le parlent couvrent une gamme de modes d'expression, y compris l'art, les arts visuels, la musique et la danse, le théâtre, le cinéma, la littérature ainsi que l'expression artistique par les nouvelles technologies. L'artisanat et les activités manuelles s'associent en général à l'expression artistique de l'élève même et incluent quelques uns des domaines cités ci-dessus. La plupart des professeurs de français incorporent déjà l'artisanat et des activités manuelles dans l'enseignement afin de donner aux élèves davantage d'occasions où ils peuvent utiliser et pratiquer le français. Les élèves pourraient participer aux arts par différents aspects du spectacle; il pourraient également développer une appréciation des valeurs esthétiques des contributions des francophones aux arts. L'incorporation de l'art et de l'artisanat dans un programme de français donnerait aux élèves une compréhension plus approfondie de la langue et de la culture françaises et francophones, leur permettrait de développer une appréciation des arts et leur offrirait le moyen d'exprimer leurs connaissances par la créativité.

Vous trouverez ci-dessous de nombreux exemples de projets et d'activités par lesquels les professeurs et leurs élèves pourraient mettre en valeur l'art et l'artisanat pendant la Semaine du Français. Les élèves pourraient:

  • créer des affiches, des dessins, des tableaux ou des croquis à afficher dans des lieux publics;
  • créer des calendriers historiques, des cartes géographiques du monde francophone;
  • développer des présentations sur la Francophonie pour les tableaux d'affichage de l'école et en ville (bibliothèques municipales, salles communales, clubs d'affaires, centres commerciaux, dans le hall d'entrée des bureaux de la commission scolaire ou dans le bureau du président de l'université);
  • créer des affiches, des badges, des signets sur le thème «Pourquoi étudier le français»?
  • créer des dessins d'événements marquants du monde francophone, tels la célébration de la Coupe du Monde ou des scènes de la Révolution française;
  • dessiner des costumes après avoir recherché les détails d'une époque historique ou des exemples de la haute couture moderne et les porter, créer des costumes pour un concours «Qui suis-je»?
  • créer des cartes de voeux pour des anniversaires, pour Noël et pour le Nouvel An et les partager avec les administrateurs et les parents;
  • organiser des concours de dessin d'auto-collants, d'affiches, de signets ou de badges, de bannières ou de tee-shirts sur un thème français;
  • dessiner des cartons-réponse écrits en français pour un lancement de ballons. Il devrait y avoir un prix pour le carton revenu du plus loin;
  • créer un mural, peut-être même en trois dimensions, que l'on pourrait installer dans des boutiques, des banques, des théâtres en ville;
  • dessiner des personnages des dessins animés tels que Babar, le Petit Prince, Cendrillon, la Belle au bois dormant, le Chat botté pour une installation en ville ou pour décorer le hall d'entrée d'un hôtel, d'un restaurant ou d'une école primaire;
  • écrire et décorer des invitations aux parents et aux résidents de la ville pour des événements organisés à l'école pendant la Semaine du Français;
  • décorer les portes de l'école avec des thèmes français. On pourrait attribuer des prix pour les portes les mieux décorées. Les élèves pourraient aussi décorer le bureau principal de l'école, la cantine, l'auditorium ou d'autres lieux publics;
  • créer des livres pour de petits enfants et donner aux éléves-auteurs la possibilité de visiter une école primaire et de lire leurs histoires aux enfants plus jeunes;
  • rechercher et créer une présentation avec une carte du monde où tous les pays francophones sont indiqués avec une série de drapeaux;
  • construire des maquettes de monuments français connus tels que la Tour Eiffel ou l'Arc de Triomphe;
  • participer à un projet à exposer dans un musée local appelé effets de neige dans lequel les élèves créent des tableaux représentant l'hiver dans un style impressionniste. On pourrait réaliser ce projet avec le concours du département de dessin. Les élèves pourraient écrire les titres et des descriptions de leurs œuvres en français;
  • dessiner des timbres commémoratifs pour une exposition qui montre différents aspects des cultures française et francophones et l'installer dans le bureau de poste local. Des sujets pourraient inclure des scènes du Québec, des animaux d'un pays francophone, Bonhomme Carnaval ou les saisons;
  • décorer les fenêtres de la salle de classe en faisant des «vitraux» basés sur des thèmes culturels français. Directions: (1) dessiner une image sur du papier noir d'environ 30 x 45 cm; (2) couper le dessin en laissant des lignes qui représentent la division entre les couleurs; (3) coller du papier de soie en différentes couleurs au verso et, si possible, laminer les «vitraux»;
  • dessiner des bouteilles de parfum et créer des noms pour les dessins comme parfum volcan, minuit noir, bleu, blanc et rouge, etc. Les élèves dessineraient les étiquettes des bouteilles sur du papier en couleur et utiliseraient des feutres pour les colorier. On pourrait exposer ces dessins dans les vitrines de boutiques en ville;
  • organiser une célébration de la langue française dans divers pays francophones. Directions: (1) diviser les élèves en groupes et donner à chaque groupe un pays, région ou province francophones; (2) chaque groupe recherche la culture, l'histoire et la géographie de sa région et imagine une campagne publicitaire pour convaincre les autres à visiter cette région; (3) les élèves préparent visas, passeports et fiches de renseignements contenant des faits importants tels que le climat, la nourriture, les vêtements, l'art, la musique, la danse, les traditions, les sports, l'histoire et la géographie de leur région; (4) les élèves organisent un dîner avec des plats typiques, et chaque groupe prépare une décoration de table avec les couleurs du drapeau, des invitations aux étudiants francophones des universités voisines (qui pourraient même apporter un plat typique de leur pays), d'autres décorations, des recettes pour les plats servis et des menus pour le dîner. On devrait inviter les administrateurs de l'école ainsi que les membres de la commission scolaire et des responsables de la ville. à la fin du dîner, les élèves présentent leurs projets qui pourraient comprendre des vidéos, des saynètes, des discussions et des chansons.
  • travailler sur un projet d'art adrinka. Matériaux nécessaires: un tableau ou feuille qui montre des symboles adrinka provenant de l'Afrique de ouest (on peut trouver les symboles sur Internet), un grand morceau de tissu blanc en coton, des feuilles de papier, des épingles, de la peinture à tissu noir, de petits pinceaux et du plastique pour protéger la table ou la moquette. Directions: (1) étudier les symboles et leur signification avec les élèves; (2) enseigner aux élèves l'équivalent français de chaque signification. Ensuite ils choisissent quatre symboles du tableau qui représentent le mieux leur image de la vie (l'unité familiale, l'honnêteté, le passé, etc.); (3) le professeur divise le tissu en rectangles en les marquant au crayon et en laissant une marge entre chaque rectangle. Chaque élève aura un rectangle d'à peu près la taille d'une feuille de papier. Entre chaque rectangle, il y a de la place pour dessiner une ligne décorative. On laisse aussi une marge tout autour; (4) les élèves plient leur feuille de papier en quatre et dessinent un symbole adrinka différent dans chaque rectangle. Ils tracent les dessins avec un feutre noir; (5) étaler le plastique et ensuite le tissu sur le surface de travail. Les élèves attachent leur feuille de papier avec les quatre dessins sous le tissu avec des épingles. Les dessins devraient se voir à travers le tissu pour que les élèves puissent les copier avec la peinture à tissu; (6) quand tous les dessins ont été transférés et la peinture est sèche, détacher les feuilles de papier. Finir les bords du tissu et l'exposer;
  • organiser un Marché aux Puces avec lequel on pourrait gagner des fonds. Les activités pourraient inclure les suivantes: deviner le nombre de haricots dans un bocal; vendre des bonbons ou des pâtisseries, des bijoux, des foulards, des affiches ou œuvres d'art; organiser des kiosques qui offrent des activités telles que faire un badge, faire faire son portrait, prédiction de l'avenir ou lecture de la main, peinture au visage; coiffure, faire son propre chapeau; un théâtre Guignol, un café-buvette. Directions: (1) organiser le Marché avec les administrateurs, les parents, les élèves et le personnel de l'entretien; (2) choisir un président du comité organisateur; (3) demander de l'aide au département de l'art pour des décorations et d'autres idées; (4) rencontrer le personnel de l'entretien pour l'installation du Marché, pour l'équipement nécessaire pour le café-buvette et pour demander leur soutien pendant le Marché; (5) inviter des personnalités locales; (6) chercher de la publicité à la télévision locale et dans le journal; (7) contacter les parents, les amis et les entreprises locales pour des contributions au Marché aux Puces et pour une tombola;
  • organiser une excursion à une pâtisserie locale où les élèves pourraient décorer un gâteau avec un thème français et des boulangers et pâtissiers locaux jugent les gâteaux les mieux décorés. Par exemple, le mardi gras ou le 14 juillet.

Gladys Lipton (MD)
Harriet Saxon (NJ)
Davara Potel (OH)

Reproduit et adapté du numéro spécial du National Bulletin, Vol. 24 No. 5 (mai 1999)

Création: 25 avril 1999
Traduit: 26 décembre 2000
Dernière mise à jour: 31 juillet 2015